Quand et pourquoi le yoga est-il né ? - YOGA KUNDALINI ANGERS

Quand et pourquoi le yoga est-il né ?

1) Quand le Yoga est-il né ?

2) Pourquoi le yoga a-t-il été créé ?

3) Qu’est-ce que le yoga a pour but de remplacer ?

Sat nam

Imaginez que l’être humain est l’aboutissement de neuf millions d’années d’évolution.

Imaginez que nous avons le même cerveau que nos ancêtres d’il y a un million d’années.

Grâce à un environnement adapté, l’être humain du paléolithique* était en contact avec lui-même, avec la nature ainsi qu’avec le monde invisible, sans faire de travail sur soi particulier, à part vivre en suivant les rythmes de la nature.

Il n’était pas l’homme peureux et superstitieux que l’on nous décrit parfois.

Il était parfaitement adapté à son environnement.

On pense actuellement que la découverte du feu ne date pas de 450 000 ans, mais d’un million d’années.

Cela aurait eu un impact pour le développement du cerveau par la cuisson des aliments qui permet d’assimiler plus de nutriments.

Tout s’est bien passé jusqu’au jour où, il y a à peu près 12 000 ans, l’homme a décidé de quitter son paradis.

Il est devenu sédentaire, a cultivé des céréales et plus tard il a élevé du bétail.

Il a ainsi introduit dans son alimentation un changement majeur, avec la culture des premières céréales et l’élevage.

Une sorte de choc alimentaire qui allait empirer jusqu’à nos jours.

C’est à ce moment qu’a commencé la descente aux enfers de l’être humain.

Après une période d’optimisation génétique (paléolithique*) de neuf millions d’années, allait commencer une période de déclin génétique (néolithique**) sur 12 000 ans qui se poursuit de nos jours.

C’est vers cette époque que sont apparues les premières maladies.

L’être humain a commencé à perdre une dizaine de centimètres de hauteur, la taille du cerveau a diminué et la longévité s’est réduite fortement (41 ans de vie en moyenne, en Inde en 1960).

On pouvait parfaitement vivre pendant ce million d’années en parfaite santé jusqu’à un âge extrêmement avancé.

 (Plus de 80 ans pour 6 % de la population de l’île de « Kitawa », sans maladie dégénérative.)

Le diabète, le cholestérol, les maladies cardio-vasculaires, les maladies dégénératives, l’obésité n’existaient pas.

Les aînés étaient des sources de savoir pour la communauté des chasseurs-cueilleurs et l’éducation des jeunes.

Et pour cela ils étaient respectés.

Le yoga est apparu il y a 6 000 ou 7 000 ans, à peu près 6 000 ans après le début de cette perte de contact avec la nature.

Le fait que les gens soient devenus sédentaires a facilité l’isolement de certains chercheurs spirituels.

Ils passaient du temps à réfléchir, à observer la nature et les animaux pour découvrir des moyens permettant de se reconnecter à cette nature, au monde invisible.

Être isolé dans une grotte et pouvoir s’alimenter facilement grâce à la communauté leur a permis de redévelopper des moyens et des techniques qu’ils nommèrent Yoga***

C’est comme cela que les Yogis ont pu découvrir des techniques physiques et psychiques pour améliorer l’être humain.

Ensuite, se sont développées des doctrines pour expliquer les effets de ces techniques.

Au paléolithique, le contact se faisait avec la nature directement ou avec des intermédiaires comme les chamans.

Par la suite, ce contact s’est maintenu grâce aux techniques développées par l’homme : la méditation, la relaxation, la visualisation, le chant et l’exercice physique.

Les techniques de développement personnel datent de cette époque.

On a pu assister à de grands progrès avec ces nouvelles techniques puisque les yogis qui pratiquaient le hatha yoga avaient une longévité importante, jusqu’à 120 ans, alors que la longévité moyenne de la population était tombée à 35 ans (41 ans en 1960).

Maintenant, avec les connaissances que nous avons sur les modes de vie paléolithique et néolithique depuis 12 000 ans jusqu’à maintenant, nous pouvons prendre le meilleur des deux mondes et les intégrer pour vivre en parfaite harmonie.

Il y a deux leviers importants qui agissent fortement sur notre qualité de vie :

ce sont l’alimentation et l’activité physique.

Du monde paléo, on peut s’inspirer de son alimentation hypo toxique composée de fruits & légumes bio, viande nourrie à l’herbe uniquement (pour les non-végétariens), poisson (non conseillé de nos jours), d’oléagineux, de certaines huiles, d’un peu de vin rouge et un peu de chocolat, c’est tout.

Plus besoin de faire de cure détox.

On peut utiliser une multitude de techniques modernes pour se connecter aux mondes invisibles, de manière laïque.

Pour l’activité physique, afin de développer un corps dynamique et plein d’énergie, on peut utiliser les dernières recherches dans ce domaine et choisir ce qui nous convient.

Depuis 6 000 ans, on peut utiliser le yoga dont le travail corporel est différent et complémentaire du sport, avec les respirations yogiques, la méditation, la relaxation, la visualisation, les chants.

Ces techniques permettent d’approfondir la connaissance de soi, d’être ancré et connecté, de sortir du mental, d’éliminer le stress et d’être à l’écoute de la Vie et de notre plus Haute Conscience.

Pour conclure, je vais répondre aux trois questions de cette newsletter.

1) Quand le Yoga est-il né ?

- La date se situe approximativement à 6 000 ans pour contrer le déclin que certaines personnes ressentaient intuitivement.

2) Pourquoi le yoga a-t-il été créé ?

- Le Yoga a été créé pour répondre à un besoin fondamental de l’homme et qui réside dans sa nature :

Retrouver un état où la connexion avec la Terre et la Vie était permanente et ininterrompue.

3) Qu’est-ce que le yoga a pour but de remplacer ?

- Il a pour but de revenir à l’état de grâce des premiers hommes.

Vous voulez réagir à cette newsletter ? Envoyez un commentaire, posez vos questions et j’essairais d’y répondre rapidement.

Notes :

* Le Paléolithique est la première et la plus longue période de la Préhistoire, durant laquelle la société humaine ne produit pas encore sa nourriture et est composée exclusivement de chasseurs-cueilleurs.

** Le Néolithique, succédant au Paléolithique et au Mésolithique, est une période de la Préhistoire marquée par de profondes mutations techniques et sociales, liées à l’adoption par les groupes humains d’un modèle de subsistance fondé sur l’agriculture et l’élevage, impliquant le plus souvent une sédentarisation.

*** Yoga : doctrine et exercices traditionnels hindous, cherchant à réunir l’individu avec le principe de toute existence.

This presentation contains images that were used under a Creative Commons License. Click here to see the full list of images and attributions:

https://app.contentsamurai.com/cc/130147

Partager c'est aimer

Thierry

Thierry Rocard est Instructeur de Kundalini Yoga et Entrepreneur du Web. Sur ses sites : www.Vaincre-les-TMS.com, il enseigne les meilleures techniques pour se débarrasser des douleurs. www.Planete-Yoga-Facile.com, le yoga en ligne pour les plus de 45 ans. www.Planete-Eveil-Kundalini.com, le Protocole d’Éveil de l’Énergie Kundalini qui a changé sa vie le 8 mai 2015. www.Yoga-Kundalini-Angers.com, pour les cours en salles sur Angers. www.Yoga-A-Domicile.com pour les cours à domicile sur Angers et son agglomération.

  • Bozena dit :

    Bonjour Thierry merci pour ce récapitulatif et cette vision du monde des temps très lointains. Tant de choses ont changé. Il serait difficile de retourner sur ce niveau de vie. Et heureusement aussi que notre cerveau a eu la possibilité de se développer davantage. Je me permets une remarque – le vin et le chocolat n’étaient pas connus dans la paléolithique et nous n’en avons pas forcément besoin pour vivre. Au contraire les graines- les légumineuses- sont consommées depuis très longtemps et permettent un apport en protéines et en minéraux. On peut aussi réfléchir sur la qualité de la nourriture d’aujourd’hui – même cultivée en bio – elle est apparemment plus pauvre en microéléments à cause de la pollution et à cause de la sélection des graines. Ce qui fait penser que nous devrions avoir un régime très large pour subvenir aux besoins de notre organisme ou nous supplémenter (par ex. vit D). Mais bon on s’éloigne du yoga qui permet, si efficacement, à notre corps d’aller mieux.

  • >