Laura apprend à bien respirer - YOGA KUNDALINI ANGERS

Laura apprend à bien respirer

LA RESPIRATION LONGUE ET PROFONDE : 

L’ART DE RESPIRER CORRECTEMENT

Respiration

Voici l’histoire de Laura et de sa rencontre avec l’Art de respirer correctement.

Depuis des années Laura sentait comme une lourdeur dans sa vie.

Malgré un travail qu’elle aimait et une famille bienveillante, elle sentait qu’il lui manquait quelque chose, quelque chose de vital.

Sa famille et ses amis s’en apercevaient à peine et elle avait toujours son humour, par contre elle sentait qu'il lui manquait quelque chose au plus profond de son être.

Cela la taraudait et elle entreprit une démarche de recherche pour savoir de quoi cela pouvait provenir et surtout comment y remédier.

Au fur et à mesure de ses recherches, elle s’aperçut que beaucoup d’informations indiquaient que la respiration était un moyen de retrouver sa vitalité et que souvent les femmes et les hommes ne savaient plus respirer correctement.

Elle découvrit que les meilleurs spécialistes de la respiration se trouvaient dans le yoga.

Elle décida de suivre des cours de respirations appelés pranayama, pour ré-apprendre à respirer longuement et profondément.

RESPIRATION ET SANTÉ

LES 3 ÉTAGES DE LA RESPIRATION

Respiration dans la nature

1er Étage : La RESPIRATION ABDOMINALE

Lors du premier cours, elle apprit que la respiration pouvait se modifier à cause du stress, des tensions et de la vie moderne.

Et qu’il pouvait être nécessaire de rééduquer le système respiratoire.

Elle apprit ce 1er exercice, car le professeur disait que tout commence au niveau abdominal.

Pour ce 1er exercice, allongée sur le sol, elle reçut la consigne de respirer uniquement par le ventre.

Pour cela elle mit les mains sur le ventre et les majeurs en contact sur le nombril, à la fin de l’expiration.

Puis elle inspira par le nez jusqu’à ce que l’abdomen se gonfle et que les majeurs s’écartent légèrement à cause de l’abdomen gonflé.

Elle arrêta l’inspiration avant que les côtes ne se mettent à bouger.

Puis elle expira en rentrant légèrement le ventre à la fin de l’expiration pour vider le maximum d’air.

Elle ressentit qu’après plusieurs respirations de ce type elle se sentait plus calme, plus détendue.

LA RESPIRATION ABDOMINALE BIENFAITS

Le professeur expliqua que cette respiration était excellente pour se relaxer et que l’on pouvait facilement s’endormir en la faisant au coucher.

Laura n’en revenait pas de toutes les informations qu’elle avait reçues en cette heure de cours.

Elle décida de faire régulièrement cette respiration, avant le cours suivant.

Marche sur un chemin forestier

2e Étage : La RESPIRATION THORACIQUE ou la respiration costale

La semaine suivante Laura sentait déjà qu’elle avait retrouvé de l’énergie.

Elle était impatiente de continuer à réapprendre à respirer correctement.

Pour cette phase de prise de conscience de la respiration, ce fut un peu plus compliqué.

Il fallait respirer avec le thorax uniquement.

Le professeur avait un truc pour y arriver.

Assise en tailleur, après avoir expiré complètement, Laura reçut la consigne de garder le ventre rentré et gainé pendant toute la durée de l’exercice.

Lorsqu’elle inspira, les côtes commencèrent à s’écarter, elle devait arrêter d’inspirer avant que les clavicules ne se soulèvent.

Après quelques respirations costales, le professeur demanda un retour sur cet exercice.

Laura expliqua qu’il était beaucoup plus difficile de respirer par le thorax et que l’on prenait moins d’air, mais suffisamment quand même pour ne pas se sentir asphyxié.

Le professeur abonda en son sens et dis que c’était la respiration des sportifs si elle accompagne la respiration abdominale.

Ou c’est la respiration des gens stressée, si elle est faite sans la respiration abdominale.

Cette fois-ci Laura comprit que le fait qu’elle se sente oppressée physiquement était en lien avec sa respiration superficielle.

Elle ne respirait qu’avec le thorax et ses cellules manquaient naturellement d’oxygène pour fonctionner correctement.

Elle se dit que dans la semaine à venir elle ferait attention à sa façon de respirer dans la journée, tout en se donnant des pauses de respiration abdominale pour se relaxer.

Respiration et soleil couchant

3e Étage : LA RESPIRATION CLAVICULAIRE

Après ces deux semaines d’entraînement respiratoire, Laura sentait que son énergie et sa vision positive de la vie avaient considérablement augmenté.

Elle se sentait pleine d’entrain et son entourage se demandait comment elle pouvait avoir changé si rapidement.

Mais Laura savait qu’il lui manquait encore un élément pour être sûr d’avoir la totalité des informations qui lui permettraient de changer durablement son état.

Elle avait hâte d’apprendre cette étape.

Pour cette 3e phase, le professeur encouragea tous les élèves à bloquer le 1er étage de la respiration abdominale, et plutôt que de respirer par le thorax, se concentrer sur le mouvement des clavicules en évitant de faire bouger le thorax.

C’est un peu la respiration que l’on prend lorsqu’on parle beaucoup et rapidement : on prend juste l'air nécessaire pour parler.

Et le professeur encourageait les élèves à prendre une goulée d’air par la bouche comme lorsque l’on veut parler, et expirer par le nez, en gardant l’abdomen rentré et en évitant de prendre trop d’air pour empêcher que le thorax ne bouge.

Après quelques respirations claviculaires, le professeur comme à son habitude demanda un retour sur cet exercice.

Laure décida de donner son ressenti, pour elle cette respiration superficielle était plus difficile et surtout la quantité d’air était insuffisante pour être confortable, si elle la faisait longtemps.

Le professeur lui répondit que son ressenti était correct et que beaucoup de personnes anxieuses respiraient uniquement avec les clavicules.

Cette respiration asphyxiait le cerveau et nous mettait dans une énergie très faible, propice au stress et à l’anxiété.

Marche et respiration au soleil couchant

LA RESPIRATION LONGUE ET PROFONDE :

LA SEULE FAÇON CORRECTE DE RESPIRER.

Le professeur fit une synthèse de ces cours sur la respiration.

La seule façon de respirer correctement c’est d’inspirer par le nez et de sentir le ventre se gonfler doucement, puis le thorax se dilater, et enfin les clavicules se soulever, légèrement.

Et l’on doit ressentir ces trois phases de l’inspiration.

Sur l’expiration les clavicules s’abaissent, puis le thorax se contracte et enfin l’abdomen se dégonfle et l’on peut rentrer le ventre pour accentuer la vidange de l’air dans les poumons.

Cette façon de respirer est la seule valable, elle est atténuée lors de la vie de tous les jours, mais elle passe toujours par ces trois phases.

La respiration se fait aussi lentement c’est pour cela qu’on l’appelle respiration longue et profonde.

Elle est la base de toutes les techniques respiratoires que l’on peut faire ensuite en yoga.

Laura était ravie d’avoir pu réapprendre à respirer correctement, la respiration c’est la vie.

Elle se promit de toujours respirer ainsi tellement elle en ressentait les bienfaits.

Elle décida aussi qu’une pratique régulière du yoga ne pourra que lui être bénéfique, pour son corps et son esprit.

C’est l’esprit léger qu’elle rentra chez elle, prête à partager ses nouvelles connaissances avec sa famille et ses amis, dont certains étaient vraiment très stressés.

Relaxée sur un divan en pierre

La vidéo et les explications de la respiration longue et profonde.

Partager c'est aimer

Thierry

Thierry Rocard est Instructeur de Kundalini Yoga. Ce site est dédié aux cours de Kundalini Yoga en salles sur Angers. Yoga-A-Domicile.com pour les cours à domicile sur Angers et son agglomération. Et planete-yoga-facile.com aux cours en ligne.

>